R-C Reptiles

Forum visant à partager le hobbie de la terrariophilie
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Article Reptilmag numéro 4 : Attention venimeux

Aller en bas 
AuteurMessage
Loïc

avatar

Messages : 664
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 34
Localisation : Quièvrain

MessageSujet: Article Reptilmag numéro 4 : Attention venimeux   Dim 18 Sep - 11:28

Attention venimeux!



La rédaction de Reptilmag,consciente de la demande d'information de nombreux terrariophiles vis-à-vis des serpents venimeux,a souhaité publier un préambule relatif à ces animaux avant de diffuser des articles les concernant.
J'appuie cette démarche,étant convaincu que ces serpents méritent d'être démystifiés,sans pour autant être banalisés au point d'en oublier le danger qu'ils représentent.


Je ne veux pas,par les quelques lignes qui vont suivre,me placer moralisateur ou en donneur de leçons.
Je souhaite simplement partager quelques réflexions et rudiments de base dans le but que tout personne susceptible d'être amenée à maintenir des serpents venimeux puissent profiter un peu d'une "avant-première" expérience.
Expérience acquise grâce au partage d'informations avec d'autres éleveurs,à la lecture d'ouvrages ainsi qu'à quelques années de "vie commune" avec ces animaux.
Les motivations qui poussent certains d'entre nous à maintenir des serpents venimeux,tout aussi captivants que dangereux peuvent être respectables,elles peuvent aussi l'être beaucoup moins...
Par ces propos,j'entends que les serpents venimeux pourraient tout à fait convenir,voire devenir l'animal de compagnie idéal de personnes en mal de sensations fortes,ayant à se prouver ou à prouver aux autres un je-ne-sais-quoi les menant au nirvana...ou aux urgences (dans le meilleur des cas,le pire des cas étant d'y envoyer une tierce personne).
Mais il n'en est rien car la vie n'est pas ainsi faite.
Nous sommes tous dépendants les un des autres et à moins de vivre sur une île déserte (en existe-t-il encore de libres?),personne ne peut s'y soustraire.
La terrariophilie est en pleine expansion depuis quelques temps en France.
Jouer le jeu de l'inconscience et celui de l'irresponsabilité est faire celui de nos détracteurs,supportés par l'opinion publique.
Tous ensemble,nous nous devons de faire changer les opinions,tout du moins le tenter.
Nous n'avons pas le droit à l'erreur.
Certains n'attendent que cela.
Pour le moment,nous avons à supporter une législation lourde (dans tout les sens du terme),mais que je qualifierais de supportable.
Ne donnons pas à nos opposants le bâton qui leur servira à nous faire baisser la tête et comportons-nous en personnes responsables,dignes de pouvoir leur tenir tête grâce à des arguments sans faille.
Le risque zéro n'existe pas et nul n'est à l'abri d'une morsure.
Cependant,je suis persuadé que maintenir des serpents venimeux d'une façon responsable limite,et les risques,et les conséquences de la morsure,si morsure il y a.
Dans un premier temps,n'oublions pas que nous sommes légalement,et ce à tous les niveaux,responsables des animaux que nous maintenons.
Dans un second temps,et afin de rendre cet article plus léger,je vous propose que nous nous prêtions au jeu des "questions-réponses".


Ai-je le droit de posséder des serpents venimeux?


Pour être en règle vis-à-vis de la loi,tout détenteur de serpents venimeux (classé à juste titre dans la liste des espèces dangereuses,arrêté ministériel du 21 novembre 1997) doit être titulaire du certificat de capacité,de l'ouverture d'établissement et posséder le sérum anti-venimeux adapté aux espèces maintenues.


Quels sont les différents types de serpents venimeux?


Il existe trois types de serpents venimeux différenciés en fonction du système d'inoculation du venin dont ils sont dotés.

Les serpents opisthoglyphes
Ce sont certains Colubridés (Boïginés).
Ces couleuvres sont munies de deux dents sillonnées plus longues que les autres,placées dans la moitié postérieure du maxillaire supérieur et reliées aux glandes de venin.
Une fois la proie maintenue,le serpent doit la "mâcher" longuement afin que le venin puisse s'écouler le long des dents (allongées pour la circonstance) avant de pénétrer la chaire de la proie.
Ce système d'inoculation n'est pas très efficace comparé à celui des autres serpents venimeux.
Attention tout de même,certains serpents opisthoglyphes,dont le Boomslang (Dyspholidus typus),s'avèrent mortels.
Un cas mortel est attribué au Serpent des palétuviers (Boïga dendrophila melanota).

Les serpents protéroglyphes
Ce sont les Elapidés (Cobra,Bongare...) et les Hydrophiidés (serpents marins)).
Ces serpents sont munis de deux crochets fixes cannelés partiellement ou complétement et placés en avant de la mâchoire supérieure.
Ils sont en général dotés d'un venin complexe (principalement neurotoxique) et puissant.
La morsure est rapide et efficace,aux effets toujours garantis.

Les serpents solénoglyphes
Ce sont les Vipéridés (crotales,vipères).
Ce serpents sont munis d'un système venimeux très perfectionné.
Un petit chef-d’œuvre de mécanique.
Deux crochets cannelés et articulés sont placés en avant d la mâchoire.
Ils se déplient quand le serpent ouvre la gueule.
Lors de la morsure,le venin (principalement cytotoxique) est envoyé sous pression dans les crochets qui le guident profondément dans les chairs.
Ce système suis le même principe que la seringue hypodermique.


Sont-ils tous dangereux?



Il me semble plus que nécessaire et responsable de raisonner de façon à se dire que tout serpent venimeux est "potentiellement mortel",quelle que soit la réputation dont il jouit.
Qui peut prétendre connaître les effets qu'aura sur son organisme telle ou telle substance toxique,en tout cas avant d'en avoir fait la cuisante expérience?
La prudence reste donc plus que jamais de circonstance de rigueur.


Une morsure est-elle fatale?


Il existe deux types de morsures.
Les morsures dites "sèches" ou "blanches" (40% chez le Cobra,50% chez les Vipéridés).
Dans ce cas le venin n'a pas été injecté lors de la morsure,donc plus de peur que de mal (attention à ne pas mourir d'un arrêt du cœur,ce serait dommage)
Les morsures effectives,avec un zeste de venin,qui peuvent êtres fatales en fonction de l'espèce en cause (toxicité du venin),de votre façon de réagir au venin (tant psychologique que physique) et de la rapidité à laquelle vous serez pris en charge pour être soigné.
Il faut savoir que bon nombre de personnes mordues par des serpents venimeux meurent plus souvent d'un arrêt cardiaque,que de l'envenimation elle-même.
Évitez la panique!!!


Sont-ils agressifs de nature?


Pas tous et là est le danger.
En effet,quand vous êtes confronté à un serpent venimeux agressif,il y a peu de malchances que vous vous fassiez mordre puisque vous serez sur le qui-vive et serez convaincu (ou alors il vaut mieux tout arrêter) que vous devez garder vos distances.
Dans le cas d'un serpent paisible et indolent,du genre Vipère du Gabon,la tendance est à la relâche.
En effet,rien dans son comportement ne laisse présager qu'en une seconde,cette grosse mémère à l'air engourdi pourra vous avoir planté 3cm de crochet dans un membre,accompagnés d'une bonne dose de venin et ce,sans que vous n'ayez rien vu venir...


Peut-on débuter par des serpents venimeux?


Il me semble qu'il est beaucoup plus sage de se faire la main sur des serpents non venimeux ni agressifs au préalable.
Une fois vos réflexes physiques et psychologiques plus aiguisés,pourquoi ne pas tenter le venimeux.


Par lesquels commencer?


Dans l'ordre de priorité:par des serpents qui ne soient pas réputés difficiles à maintenir,acquis bébé ou juvéniles,qui ne soient pas trop grands à tailles adulte,qui ne soient ni trop,ni trop peu agressifs,qui se manipulent sans trop de difficultés et dont le venin n'est pas réputé trop toxique.
Pour n'en citer que quelques-uns:Trimeserus albolabris,Trimeserus stejenegeri (évitez Trimerserus purpureomaculatus,trop agressif),Atheris squamigera (parfois difficile à maintenir) pour les arboricoles.
Pour les terrestres,Agkistrodon contortrix laticinctus,Sistrurus ssp..
Peut-on leur retirer leurs crochets ou leurs glandes à venin pour qu'ils ne soient plus dangereux?
Je retourne la question: "Aimeriez vous que l'on vous retire vos dents ou quelconque de vos glandes pour que vous ne puissiez plus mordre?"
Bien que je conçoive cette intervention à titre expérimental (et encore!),la mutilation d'animaux en vue de rendre leur maintien en captivité plus accessible me met hors de moi.
Les serpents venimeux sont des animaux dangereux.
Ils naissent dangereux et restent dangereux toute leur vie.
C'est à prendre ou à laisser,mais si on prend,il faut tout prendre...


De quel type de terrarium et de combien de place ai-je besoin?


Le terrarium devra être conçu de façon que le serpent ne puisse en aucun cas se sauver.
Il devra donc être solide et étanche.
Son ouverture et sa fermeture devront pouvoir se faire facilement donc rapidement,sans manipulations complexes ni obligation de maintenir l'ouverture d'une main.
Prévoyez suffisamment d'espace intérieur pour que le serpent puisse se placer au fond en cas d'intrusion de votre part.
Si votre serpent se sent acculé,son réflexe sera de se défendre.
S'il dispose d'un espace suffisant,il privilégiera le repli à l'attaque.
Évitez un décor trop chargé,vous empêchant de le localiser précisément.
Pour les serpents terrestres,vous pouvez installer une boîte à fermeture rapide et sûre,servant de cachette.
Le serpent ira s'y dissimuler la plupart du temps.
Quand vous aurez besoin de le sortir de son terrarium,vous n'aurez pas à le manipuler mais juste à refermer la boîte et à la sortir du terrarium.
Enfin,gardez une marge de manœuvre importante dans votre pièce d'élevage.
En cas de complications,vous devrez garder la possibilité de vous écarter.
N'omettez pas de mentionner sur le terrarium "serpent venimeux" et le type de serpent.


Comment,quand,et pourquoi les manipuler?



Pour manipuler des serpents venimeux,vous aurez besoin de toute une gamme d'accessoires.
Crochets,lassos et fourches assurant un maintien ferme ainsi que de boîtes étanches.
La manipulation à mains nues ne doit être limitée qu'aux cas de force majeure.
Les manipulations doivent être limités au strict minimum.
Lors des nettoyages,les serpents sont sortis de leur terrarium à l'aide de crochets puis déposés dans une boîte se fermant rapidement et surement.
Ils restent dans cette boîte le temps que dure le nettoyage,puis sont remis dans leur terrarium.
Lors des soins,le serpent à traiter est sorti de son terrarium,je le maintiens fermement pendant qu'une autre personne lui administre les soins.


Comment les transporter?



Le transport des serpents venimeux,quand il est indispensable,peut se faire dans une boîte solidement construite,aérée mais étanche,verrouillée,sur laquelle vous aurez mentionné les noms scientifiques et vernaculaires de l'espèce contenue ainsi que sa nature.
Placez cette boîte dans une autre boîte,solidement close elle aussi,et assurez vous d'arrimer le tout correctement afin de limiter son envol en cas d'accident.



Texte de Philippe Savarin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
valko
Modérateurs
avatar

Messages : 1983
Date d'inscription : 01/03/2011
Age : 54
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Article Reptilmag numéro 4 : Attention venimeux   Dim 18 Sep - 15:02

Merci beaucoup pour le partage, génial !

10/10

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Article Reptilmag numéro 4 : Attention venimeux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Article des numériques - la smartwatch sur la durée
» Ames sensibles attention
» attention passage d'escargot !!!
» petit article sur le quotidien le progres jura
» numéro de siret

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R-C Reptiles :: Aire de jeux :: Découvertes et Actualités-
Sauter vers: